Page créée le 27/09/2010 -

Anciens élèves de l'Ecole Technique Aéronautique
(ETA Toulouse)


Pendule_mondran

In memoriam Jean Le Brun (54-59)

Jean Le Brun

Photo de Jean adolescent,
on notera trois infractions au règlement ...
(le cadre est en AU4G dépoli)

Jean 1Jean 3Jean 4Jean 2

Jean Le Brun est décédé le 26 Novembre 2017 d'une maladie rapide et inexorable.
Lorsque, en 2008, j'ai contacté Jean après avoir constaté qu'il avait commencé à concrétiser une entreprise qui me trottait dans la tête, j'ai tout de suite eu le sentiment que j'avais à faire à quelqu'un d'exceptionnel.
Jean semblait brûler d'un feu intérieur qui brillait à l'intention des autres.
Un feu, qui n'apportait pas le bonheur, car c'est à chacun de trouver le sien, mais celui qui apporte la lumière, celle qui ne se décrit pas ou ne se raconte pas, celle qui rassure et dont on ressent le besoin.

Curieux de tout, voulant tout expliquer, il cherchait inlassablement les réponses aux questions qu'il se posait. Il agissait, cherchait et réfléchissait jusqu'à trouver satisfaction dans la solution.
Ses courriers arrivaient à un rythme soutenu et ils étaient parfois longs, il y alignait les idées à la cadence d'un essuie-glace, rendant ses "courriels" souvent difficiles à suivre, toujours une longueur d'avance et l'esprit toujours en mouvement …..

Elève brillant en son temps, il cumulait les prix d'excellence mais aussi ceux d'impertinence ou à l'occasion d'insolence, comme si le refus de l'autorité, si mal vu dans ces années, allait de pair avec sa quête permanente de …. on a envie de dire « d'absolu ».
Il avait reconnu avoir en 1955, d'un coup de pied volontairement mal ajusté, propulsé un ballon vengeur et « flingué » notre pendule, la rendant ainsi muette pendant plusieurs jours.
Pendule qui nous surveillait de son œil rond et froid, pendule schizophrène qui marquait les débuts des bonnes heures et aussi leur fin, mais en même temps le début et la fin des mauvaises …
Pendule tyrannique rappelant toute la journée, de sa sonnerie insupportable, l'ordre et la règle.
A la fois pendule de professeur et pendule d'élève, indiquant la même heure pour tout le monde.
Je ne sais plus où l'affaire s'était arrêtée, peu importe, mais je retrouve là, avec le recul du temps, un geste symbolique qui témoigne de son état d'esprit déjà à l'époque.

Il jetait un regard lucide et critique sur tout ce qui l'entourait, n'épargnant pas les trompeurs craqueurs, parleurs, voleurs, hâbleurs, menteurs, fabulateurs et, à cette liste, on ajoutera soutanes et certains uniformes qui ne trouvaient aucune grâce auprès lui.
Cependant, ses rapports avec autrui étaient toujours empreints d'une courtoisie et d'un respect qu'il estimait indispensable.
Il s'imposait la clarté dans la façon de s'exprimer, mais en revanche il l'exigeait des autres, il ne supportait pas les demi-réponses et se faisait fort, le cas échéant, de le rappeler, toujours avec le tact nécessaire mais le ton ferme.
Il savait aussi écouter et ce n'était pas la moindre de ses qualités, toujours attentif aux autres, il n'oubliait rien des paroles prononcées, gare à celui qui parlait trop !

Tout au long de ces dix dernières années, il a construit avec patience ce site, un peu à son image, libre, indépendant, rien n'est imposé mais tout est proposé. Les seules règles étaient de ne pas aborder de sujets politiques, religieux ou raciaux, et de garder en toute circonstance une retenu de principe dans l'expression.

Nous avons échangé quelque chose comme 3500 "courriels" (peut-être même 4000, les poubelles de l'informatique sont vastes) pour de sujets divers ayant trait à la construction et l'organisation du site. Son désir était de voir son œuvre perdurer dans le temps, nous ferons en sorte que ce vœu soit réalisé.

Jean, puisses-tu reposer en paix, c'est ce que nous te souhaitons.

Quelques photos envoyées par Jean Barrière (56-61)
"J’ai regroupé quelques photos de lui prises au cours de nos réunions de la promo 56/61 et certaines attestent bien, par l’acuité de son regard, de l’intérêt qu’il apportait à ses interlocuteurs ....."

Jean-St Ambroix 2011Jean-St Jean Vedas 2012Jean-St Pee Nivelle 2015

Jean-St Pee Nivelle 2015

Un commentaire de Claude Marty (55-60)
Entre Jean et moi s'était instauré le jeu consistant à échanger une pensée ou un aphorisme à la fin de nos mails...je me contenterai de citer l'un d'eux :
"Des pierres que chaque jour apporte certains font un tas et d'autres un palais "

Remarques :
Cette épitaphe ne se rapporte pas à sa vie professionnelle ou autre sujet, elle trouve sa juste place sur son site.
Cependant nous restons ouverts pour publier tout témoignage que vous aimeriez voir figurer, témoignage professionnel ou personnel ...

B.BSK
CH.V et M.T m'ont rendu le service de signaler les corrections nécessaires ....

oooooooooooooooooooooo
oooooooooooooooooo
ooooooooo

Haut de page